Accueil > Conseils et orientation > Comment réussir son entretien de Master 2 ?

Comment réussir son entretien de Master 2 ?

Comment réussir son entretien de Master 2 ?

Un entretien d’entrée en master 2, véritable entretien d’embauche à l’entrée d’une formation d’excellence juridique, est toujours une épreuve à surmonter. L’oral n’est pas systématique pour l’admission en master juridique, mais il est très fréquent. Vous avez été convoqué à un entretien oral pour un Master 2, félicitations, le plus dur est fait. L’entretien pour une admission en Master 2 a pour objectif de jauger votre motivation mais peut aussi être une seconde chance qui vous est accordée, il ne faut donc surtout pas la manquer !

L’entretien en lui même est généralement composé de plusieurs étapes, cependant attention à ne pas être prisonnier d’un discours préparé, soyez sûr de vous mais restez ouvert. Seul mot d’ordre « être à l’écoute ». Il existe autant de modèles d’entretiens que de jurys. L’entretien c’est le vôtre, il se jouera avant tout sur votre personnalité. Le jury rebondira systématiquement à vos propos. Le déroulement de l’oral, c’est donc avant tout vous qui le créez.

Voici nos conseils pour le réussir :

Conseil n°1 : Bien préparer son entretien

.Préparez des blocs de réponses sur des thématiques précises : stages en milieu juridique, projet professionnel, expérience associative ou personnelle. Arrivez en avance, cela vous permettra d’être plus à l’aise avec votre environnement. Attention, l’entretien ne commence pas lors de votre entrée dans la salle d’audition, mais bien avant ! Vous croiserez peut être un membre du jury à la cafétéria ou dans l’ascenseur, jouez donc le jeu au plus tôt, notamment si un étudiant des promotions précédentes est présent au sein du jury.
Informez-vous sur l’actualité juridique du moment, en rapport avec votre formation. Montrez que vous êtes ouvert sur le monde, montrez votre curiosité, informez vous aussi sur la formation pour laquelle vous postulez, ses différentes matières, professeurs, son histoire. De la même manière connaissez l’établissement que vous désirez intégrer.

Conseil n°2: Gérer sa présentation

Le jury se présente en premier généralement. Retenez bien la fonction, le secteur d’activité, le nom de chaque membre, cela vous permettra d’orienter vos questions, vos réponses, et votre entretien in fine. En tout état de cause, essayez de vous renseigner sur les membres du jury au préalable.Partez du constat que le jury ne vous connaît pas, évitez les phrases type « comme je l’ai mis dans mon dossier » : la lettre de motivation est rarement lue par le jury, et votre CV a été survolé juste avant l’entretien. Gardez à l’esprit que vous êtes l’un des 10 voire 20 candidats que verra le jury dans la journée. Votre introduction doit être courte. Soyez précis mais surtout succinct. Ne répétez pas votre CV, donnez 3 ou 4 éléments caractéristiques de votre parcours et de votre personnalité. Donnez envie à votre interlocuteur de continuer l’entretien !

Commencez dès à présent à placer certains mots-clés qui constitueront le fil directeur de votre entretien.

Conseil n°3: Adapter son attitude

Ne pas serrer la main au jury, sauf si il vous la tend.  Individualisez les membres du jury : préférez « monsieur, madame » plutôt que « messieurs » ou « mesdames ».
Assis, soyez droit, soignez votre posture. Ne jouez pas avec les objets vous environnant (votre stylo notamment), n’ayez pas l’air stressé. Evitez les mouvements intempestifs qui agaceront vos interlocuteurs (mouvements de jambes par exemple). Le regard est d’une importance primordiale. Ne regardez pas ailleurs lorsque vous répondez à une question, gardez le contact visuel avec chacun de vos interlocuteurs, balayez en permanence le jury du regard.
Pour la tenue, le costume n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé, notamment dans le milieu des masters juridiques. Quoi qu’il en soit, fille ou garçon, soyez propre sur vous. Evitez toute extravagance, surtout dans le milieu des formations en droit. Ne parlez pas trop vite, réfléchissez avant de répondre à chaque question (sans pour autant faire attendre inutilement votre auditoire).

Tentez de montrer votre dynamisme et votre ouverture d’esprit à travers vos gestes.

Conseil n°4: Etre cohérent dans sa présentation

Cohérence vis à vis du projet professionnel, le jury s’intéressera beaucoup à ce point : pourquoi ce Master ? Pourquoi cet établissement ?

Le projet professionnel est en général un axe central de votre entretien, essayez autant que faire se peut de rattacher toutes vos expériences à un fil conducteur logique conduisant à votre projet (expérience Erasmus, caritative, diplôme parallèle, option choisie en licence, etc.). Si elle n’est pas visible, le jury vous posera des questions sur vos choix antérieurs et leur cohérence; pourquoi avoir choisi de vous ré-orienter? Pourquoi avoir choisi telle option? Que vous a apporter telle expérience?

Conseil n°5: Bien répondre aux questions pièges

Le jury s’amusera peut être à vous poser des « questions pièges ». Ces questions sortiront totalement du contexte de l’entretien. Ne vous déstabilisez pas pour autant.

·         « S’il fallait supprimer un pays, quel serait-il selon vous ? »

·         « Où habitez-vous ? »

Evitez les sujets politiques. Toutes ces questions n’appellent pas réellement de réponses précises. Le jury jugera avant tout votre capacité à vous sortir d’une situation inhabituelle. Ouverture d’esprit, adaptabilité, répartie et sens logique seront alors jugés. Il est parfois plus simple d’y répondre par une note d’humour. Attention cependant à vous adapter à votre jury et à la situation !

Conseil n°6: En cas de pépin

.Si vous avez un moment d’absence, une montée de stress ou simplement l’impression d’être sorti de la réponse attendue, calmez vous, n’essayez pas de cacher votre stress, le jury le verra. Dans ce cas, il vaut parfois mieux s’excuser auprès du jury, se ressaisir, se recentrer, respirer un bon coup et reprendre ensuite. Le jury appréciera probablement vous voir repartir, votre maturité et votre capacité d’adaptation n’en seront qu’affermis à ses yeux.

Conseil n°7: Questions types (FAQ)

Vous pouvez, voire devez préparer ces questions à l’avance. N’hésitez pas à consulter des forums d’étudiants partageant leurs expériences à ce sujet.

·         «  Pourquoi ce Master et pas un autre ? »

·         « Pourquoi vous et pas un autre ? »

·         « Quels sont vos défauts et vos qualités ? »

·         « Quel est votre projet professionnel ? »
.

Conseil n°8: Les petits plus

Allez voir sur les différents forums internet si des anciens du master se sont exprimés, vous y trouverez peut être des indices précieux. Si le jury vous demande si vous avez des questions en fin d’entretien, ne répondez pas que vous n’en avez pas, vous pouvez tout à fait préparer une question à propos du master qui témoignera votre intérêt et votre curiosité au jury. Votre entretien se finit lorsque vous avez définitivement quitté la salle d’entretien seulement ! N’ayez pas l’air de réciter un texte, soyez naturel et détendu, tout en restant concentré !

Conseil n°9: Votre conclusion
Elle doit être courte, simple et concise. Ne laissez pas votre oral se terminer par un blanc. Trouvez un moyen de terminer de manière claire pour tout le monde. Remerciez votre jury en toute fin d’entretien.

Pour être informé de tous nos conseils en matière d’orientation, suivez nous sur Orientation & Formations Juridiques

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

Vehicule-entreprise-vous-misiez-location-moyenne-duree--F

Désignation du conducteur ayant commis une infraction routière avec un véhicule d’entreprise

À compter du 1er janvier 2017, les employeurs seront tenus de désigner tout conducteur, salarié ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *