Accueil > Conseils et orientation > Les premiers pas d’un jeune fiscaliste expatrié à Casablanca

Les premiers pas d’un jeune fiscaliste expatrié à Casablanca

Les premiers pas d’un jeune fiscaliste expatrié à Casablanca

Julien est fiscaliste dans un big four depuis maintenant deux ans. Après avoir réalisé une thèse, il a décidé de partir s’installer à Casablanca pour débuter sa carrière.Un choix loin d’être anodin car de plus en plus de cabinets ouvrent des bureaux là-bas.

 

Quel est ton parcours?

J’ai début par un IUT de Gestion des entreprises et des administrations avant de rejoindre Dauphine sur concours pour la L3 et M1 en gestion de patrimoine. Après avoir réalisé des stages en ingénierie patrimoniale, j’ai décidé de me tourner exclusivement vers la fiscalité des entreprises et j’ai donc intégré le Master 221 à Dauphine.

 

Pourquoi avoir choisi de réaliser une thèse?

Réaliser une thèse permet d’approfondir la théorie et les aspects pratiques d’un sujet donné, permettant d’obtenir une certaine légitimité à pouvoir parler du sujet dans des publications juridiques.

 

Après PWC, vous avez rejoins EY, comment se passe la vie dans un big four?

Les équipes sont jeunes et dynamiques et l’on est en permanence en contact avec des personnes aux nationalités plurielles ainsi qu’aux dossiers très divers.

 

Une journée type dans la peau d’un fiscaliste ça ressemble à quoi?

Jongler entre les différents clients et missions, en fonction du degré d’urgence requis. Beaucoup de discussions contradictoires avec les membres de l’équipe sur les réponses à apporter aux problématiques des clients.

 

Est-ce nécessaire d’être titulaire du CAPA pour exercer en tant que fiscaliste?

Ceci est fortement recommandé même si dans les Big 4 une carrière sans le CAPA est envisageable, alors que chez des lawyer anglais ou américains ceci n’est pas possible.

 

Vous êtes actuellement expatrié à Casablanca,  comment s’est présentée cette opportunité?

Une volonté d’ailleurs et des connaissances locales m’ont permis d’intégrer EY Maroc au sein duquel j’évolue depuis près de deux ans.

 

Si vous avez un conseil à donner aux étudiants voulant devenir fiscaliste, quel serait-il ?

Le diable est dans les détails, aucune question n’est simple et n’aboutit à une réponse unique !

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

14608196_1831085217111737_1794030630_n

Rencontre avec le Responsable de communication du Cercle Dijon Bourgogne

  La communication, pour les clubs professionnels, est primordiale. Elle a des impacts sur le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *