Accueil > Brèves > Brèves Droit Privé > Droit du Travail – « Qui ne dit mot ne consent pas »

Droit du Travail – « Qui ne dit mot ne consent pas »

Le contrat de travail ne peut se voir subir une modification sans l’accord du salarié. La cour de cassation, réunie
en chambre sociale, dans son arrêt du 31 Octobre 2012 (n°11-17.223,D) vient entériner cette règle en précisant
que l’acceptation du salarié doit être faire de manière claire et non équivoque. Il s’agit, ici, d’infirmer une

nouvelle fois le proverbe « Qui ne dit mot, consent » qui ne reste qu’une exception en droit.

Source : « Lamy Actualité »

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

Contrat

Droit des sûretés – Cautionnement à durée indéterminée et assouplissement de la mention manuscrite

Selon l’arrêt rendu le 15 novembre 2017 par les juges de la chambre commerciale de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *