Accueil > Brèves > Brèves Droit Public > Droit des Nouvelles Technologies – "Première Journée de l'e-G8"

Droit des Nouvelles Technologies – "Première Journée de l'e-G8"

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a souhaité consacrer, à l’occasion de la réunion du G8 à Deauville, deux journées de débat autour d’Internet et de l’économie numérique sur le plan mondial. E-G8 a pour objectif premier d’ouvrir un dialogue entre les gouvernements et les principaux acteurs de l’internet afin de prendre en compte le développement de cet outil tout en essayant de trouver des « règles communes pour encadrer la révolution du web »[1].

A cet effet, de nombreux invités reconnus dans le domaine ont été sollicités. Parmi eux, le président de Google, Eric Schmidt, mais aussi Mark Zuckerberg fondateur et patron du réseau social Facebook ont été conviés et ont répondus présents.

Lors du discours effectué par le Président de la République, il a été mis en avant l’importance sur le plan mondial de l’Internet, qui est considéré comme une véritable avancée tant au niveau du temps, où l’instantané est de mise, qu’au niveau de l’histoire même des pays. Internet est perçu comme la possibilité pour les citoyens d’être acteur d’évènement et offre la possibilité de se rapprocher des autres internautes. Il a été souligné qu’ « Internet a changé le monde » mais qu’il est nécessaire que des règles minimums soient respectées.

Dans l’après midi, des tables rondes ont été mises en place au Jardin des Tuileries à Paris. Le débat ouvert entre le gouvernement et les PDG annonce dores et déjà de nombreuses divergences tant sur des projets de loi que sur des sujets divers autour de ce thème. En effet, le fondateur de Wikipedia, Reuters Jimmy Wales a déclaré à cette occasion : « Je pense que le gouvernement a effectivement un rôle à jouer pour encourager l’innovation sur internet : c’est de rester hors de notre chemin« [2]

 

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

Class_Actions

Libertés fondamentales : Le refus d’exécution d’une ordonnance par le maire et le préfet

Conseil d’État, juge des référés, 19 janvier 2016 Le maire de la commune de Fréjus ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *