Accueil > Conseils et orientation > Rencontre avec Aude Pianet et Rémi Pison, Lauréats du prix Jones Day du Meilleur binôme en droit des affaires

Rencontre avec Aude Pianet et Rémi Pison, Lauréats du prix Jones Day du Meilleur binôme en droit des affaires

Rencontre avec Aude Pianet et Rémi Pison, Lauréats du prix Jones Day du Meilleur binôme en droit des affaires

Le 20 avril dernier, Le Cabinet Jones Day a annoncé les vainqueurs de la 3ème édition du Prix Jones Day/ESSEC/Paris II qui récompense le Meilleur binôme d’étudiants en droit des affaires. Organisé en partenariat avec l’ESSEC et Paris II, ce Prix permet chaque année de mettre en avant le travail d’équipe, fondamental dans le cadre d’études supérieures comme en entreprises et cabinets d’avocats, et de découvrir de jeunes talents provenant d’universités et de grandes écoles de toute la France.

Cette 3ème promotion était parrainée par John MacLaughlin, compositeur et guitariste virtuose. Le Jury du Prix était composé de directeurs juridiques et fiscaux de grandes entreprises et institutions financières, de professeurs de l’ESSEC et de Paris II ainsi que d’associés de Jones Day. 

Le Petit Juriste a rencontré les Lauréats de cette 3ème édition du prix Jones Day : Aude Pianet, actuellement étudiante au sein du MBA-Droit des affaires et Management Gestion à l’Université Panthéon-Assas (Paris II)  et Rémi Pison actuellement en DJCE à l’Université de Cergy Pontoise. 

Le Petit Juriste. Pourquoi avoir choisi de tenter l’expérience Jones Day ? 

Aude & Rémi. Nous nous sommes rencontrés dans le cadre du double diplôme de droits anglais et français à l’Université d’Essex mais nous n’avions jamais eu l’occasion de travailler ensemble. Nous avions tous les deux l’envie de participer à un concours organisé par un cabinet d’avocats. Nous avons choisi de tenter l’expérience Jones Day pour son format original et car le concours se fait en binôme.

L.P.J. Comment avez-vous vécu cette expérience ? 

Aude & Rémi. C’est une très belle expérience extrêmement enrichissante. La journée de la finale est très intense et à la fois conviviale. Il y a un vrai échange avec les membres du jury et les autres candidats. Le format des épreuves était extrêmement varié et original ce qui rend ce concours d’autant plus intéressant et formateur.

L.P.J. Quel était le sujet du cas pratique choisi par le jury ? 

Aude & Rémi. Le cas pratique de la demie finale portait sur les données personnelles et les questions éthiques liées à la collecte des données personnelles pour les entreprises.
L’épreuve finale était une épreuve de plaidoirie en interaction avec un film américain. Chaque binôme finaliste devait « remplacer » les avocats du film en interrogeant les témoins incarnés par un membre du jury avant de plaider pendant 10 minutes.
(L’histoire était celle d’une famille dont le fils était atteint de leucémie et dont la compagnie d’assurance avait refusé de couvrir les frais médicaux.)
Rémi. Cette épreuve était particulièrement difficile. En effet, le temps de préparation était très court et du fait de sa réalisation en binôme il a fallu s’organiser de façon très rapide afin de répondre aux questions de manière organisée, construite et claire.

L.P.J. Quels sont vos projets pour la suite ? 

Aude. Je vais finir mon alternance au sein du Groupe PSA en juillet et passer le CRFPA en septembre prochain.
Rémi. Après ma spécialisation en droit fiscal à Montpellier je compte présenter le CRFPA en septembre. Mon objectif est d’intégrer un cabinet d’avocats d’affaires international.
Propos recueillis par
Pierre Allemand

@Pierre_Ald
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

ampoule orange

MÉTHODOLOGIE : Focus sur la dissertation juridique

           Objectif de la dissertation La dissertation juridique est une démonstration ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *