Accueil > Conseils et orientation > Le legal design pour tracer le dessein du droit

Le legal design pour tracer le dessein du droit

Le legal design pour tracer le dessein du droit

« Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours » : cette citation célèbre, attribuée à Napoléon Bonaparte, rejoint le constat qui est à l’origine de la création de Legal Design Assas, une association fondée en février 2016 par des étudiants en master 1 de droit au sein de l’Université Paris II.

Le legal design pour une meilleure intelligibilité du droit

Le but de Legal Design Assas est de12779249_499447733561464_2014651349408571213_o promouvoir le legal design, soit la visualisation de l’information juridique. L’idée est simple : recourir aux outils visuels quels qu’ils soient (schémas, dessins, tableaux etc.) permet de mieux appréhender le droit. En effet, outre la complexité inhérente au raisonnement juridique, l’inintelligibilité traditionnelle du droit est aujourd’hui aggravée par l’inflation législative et par une complexité accrue des contextes économique, social et technologique que le droit entend régir. Destiné à accompagner les textes juridiques et non à s’y substituer, le legal design est une application particulière du design d’information que l’on retrouve aujourd’hui dans des domaines nombreux et variés (statistiques, journalisme, pédagogie, géographie, architecture etc.) et qui ont pour point commun d’être confrontés aux mêmes problématiques de prolifération des données et de complexification des contenus.

 

 

Le public visé : étudiants et professionnels  12376867_519530381553199_3096516856375178615_n

Bien implanté dans les pays anglo-saxons, le legal design est émergeant dans le paysage français et intéresse les étudiants aussi bien que les professionnels.

En effet, le legal design est au service des étudiants en donnant à ces derniers de meilleurs outils de travail dans le cadre de l’apprentissage et mémorisation des notions juridiques.

En outre, le legal design est destiné à un futur prometteur dans le monde professionnel : rendant la transmission de l’information juridique plus aisée, ce concept est d’une grande utilité pour les directions juridiques au sein des entreprises qui sont amenées à s’adresser à des services non juridiques, mais intéresse également les avocats dans leurs relations avec leurs clients (non juristes) et avec les juridictions (la visualisation des contenus juridiques permettant une plus grande clarté et un gain de temps considérable).

.

Les moyens d’action

Legal Design Assas, c’est d’abord l’organisation d’ateliers pratiques destinés aux étudiants afin de transmettre les différentes méthodes de schématisation (schémas conceptuels, cartes heuristiques etc.) appliquées à des contenus juridiques.

Legal Design Assas conçoit également un journal, L’Illustrassas, qui comprend des exemples concrets d’application du legal design aux contenus juridiques. Ainsi, au fil des pages, le lecteur constate par lui-même comment les schémas et différentes illustrations permettent de rendre abordables des notions juridiques réputées pour leur complexité, issues pour certaines de l’actualité. Distribué gratuitement sous format papier, L’Illustrassas est aussi disponible sous format numérique.

Enfin, l’association organise des conférences pour apporter un éclairage sur les enjeux pédagogiques, pratiques et économiques du legal design en donnant la parole à des professionnels venant de larges horizons (professeurs de droit, avocats, juristes d’entreprise, structures encourageant l’innovation juridique etc.).

Face à la complexité du droit, le legal design propose donc une solution simple et aux racines anciennes, la visualisation des données, afin de rendre le droit plus accessible aux juristes aussi bien qu’aux non juristes.

Avec des moyens simples mais efficaces, Legal Design Assas tente ainsi de tracer le dessein du droit !

Fatima Bazzi

Présidente de Legal Design Assas

Contact : legaldesignassas@gmail.com

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

couv lpj 38

Newsletter #42 : Ski, câlin et chocolat

EDITO Chers lecteurs, Ça y est la période trouble est passée; révisions et partiels sont ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *