Accueil > Droit des affaires > Memoires droit des affaires > La fusion des sociétés en difficulté

La fusion des sociétés en difficulté

La fusion des sociétés en difficulté


 

Accès au mémoire

 


 

Face à la succession des crises, l’économie française a été assez sensiblement touchée. Les observateurs ont constaté une démultiplication des difficultés des entreprises, les sociétés n’échappant pas à ce constat et n’ayant pas été ménagées par les lésions du tissu économique. Un nombre croissant s’est trouvé confronté à des difficultés de tous ordres. La nécessité d’une réaction pour la survie de l’entreprise fait apparaître la fusion comme une solution envisageable pour adapter la société aux contraintes qu’elle subit, mais cette figure n’échappe pas à toutes les contraintes qui entourent les opérations touchant aux sociétés en difficulté.

L’analyse de ces obstacles fait apparaître qu’il est possible de les répertorier selon leur nature. Ils peuvent être juridiques d’un côté et fiscaux de l’autre. Certes, ils devront se cumuler dans l’appréhension de la stratégie de transmission d’entreprise, et l’on ne peut les autonomiser lorsqu’il est envisagé de procéder à une fusion intégrant une société en difficulté. Néanmoins, pour la lisibilité de l’analyse, il sera procédé à une répartition d’ordre ratione materiae. Cette segmentation fera apparaître dans un premier temps la foultitude des obstacles juridiques devant être relevés pour procéder à ce type d’opération et la manière de les résoudre. La fusion de sociétés en difficulté se trouve en effet confrontée à des entraves issues du droit des sociétés et du droit des entreprises en difficulté, voire à des contraintes fleurtant avec le droit comptable. Ce fractionnement fera par la suite apparaître les frictions fiscales propres aux fusions des sociétés en difficulté, l’administration veillant et n’hésitant pas à faire de la résistance lorsqu’elle perçoit une volonté trop prééminente d’optimisation fiscale dans la stratégie des parties à la fusion prenant le pas sur les aspects économiques.

 

Julien KOCH

logo sorbonne hec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

mémoire

Mémoire : L’accompagnement social des restructurations d’entreprises in bonis

Selon le professeur Gérard Lyon-Caen, « la plupart des problèmes contemporains du droit du travail sont ...

2 Commentaires

  1. Aucun commentaire sur ce mémoire d’actualité ??

  2. Vos explications sur la fusion sont globalement bonnes.Tout de même j’aimerai bien que vos développements soient beaucoup large et plus explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *