Accueil > Droit pénal > Memoires droit pénal > Mémoire : Le libre arbitre chez le délinquant pervers

Mémoire : Le libre arbitre chez le délinquant pervers

Mémoire : Le libre arbitre chez le délinquant pervers

De nos jours, le pervers sexuel est considéré comme un être libre et moral, donc pleinement responsable de ses actes. La perversion sexuelle se définit pourtant par son scénario, son impulsion, ses formes répétitives et stéréotypées. Le psychanalyste Gérard Bonnet parle ainsi « d’une poussée intérieure qu’il contrôle peu ou mal ». Le comportement pervers marqué par la stéréotypie et la fixation interroge. Ce mémoire a vocation à interroger sur l’hypothèse de la responsabilité atténuée du pervers délinquant et sur l’application de l’article 122- alinéa 2 du Code pénal. L’étude de la réaction pénale face au délinquant pervers ainsi qu’aux traitements proposés à ce type de personnalité amènera également à envisager de nouvelles solutions pour lutter contre les premiers passages à l’acte pervers ou contre la récidive des délinquants sexuels.

Mémoire de Marie-Aline Gertz, Master 2 professionnel Expertise dans le système pénal (2012-2013)
Professeur: Tholozan Olivier (Université d’Aix-Marseille) – note obtenue : 17/20
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *