Accueil > Événements > Rencontre avec le vainqueur du concours Freshfields

Rencontre avec le vainqueur du concours Freshfields

Rencontre avec le vainqueur du concours Freshfields

Pour cette 27e édition du Prix du Meilleur Etudiant Juriste d’Affaires, le cabinet Freshfields Bruckhaus Deringer LLP avait mis les petits plats dans les grands. La cérémonie de clôture, dévoilant les trois finalistes du prestigueux concours  s’est tenue le 5 avril 2016 au musée André Jacquemart. Nous sommes partis à la rencontre de Gonzague d’Aubigny, grand vainqueur de l’édition 2016.

 

Gonzague d’Aubigny

Quel est ton parcours?

Depuis le lycée je souhaite devenir avocat. Après le bac, je me suis inscrit en droit à Assas, où j’ai effectué l’ensemble de mon parcours qui a duré six ans. Autant dire que je suis un pur produit d’Assas.

J’ai bénéficié des différents cursus proposés par l’université : Licence, Collège de droit, Magistère juriste d’affaires (L3, M1 et M2), Institut de criminologie, Master 2 contentieux, arbitrage et modes alternatifs de règlement des conflits et IEJ. Pouvoir choisir ces formations complémentaires, en droit des affaires et en procédure/arbitrage, m’a permis de bien me préparer à exercer la profession d’avocat en contentieux des affaires. Ces formations variées sont une force de Paris 2. Je pense aussi à des associations comme Assas junior conseil ou Assas debating.

J’ai du mal à décrocher de l’université, du coup j’essaye de rendre un peu de ce que j’ai reçu en étant chargé de tutorat, puis chargé de TD en droit des sociétés à Assas-Melun.

En ce moment, j’effectue mon stage final dans le cadre de l’EFB : trois mois chez McDermott et trois mois chez Cleary Gottlieb, le travail est intéressant et l’ambiance est sympathique !

 

Pourquoi as-tu décidé de candidater au concours Freshfields?

D’une part, pour le prestige du prix qui est reconnu par les professionnels et facilite clairement la recherche d’une collaboration à la sortie de l’EFB. D’autre part, pour le défi que représentent les épreuves, qui testent à la fois la technique et la personnalité.

 

Peux -tu nous expliquer le déroulé du concours?

La première sélection se fait sur dossier : CV et réponse rapide à deux questions, l’une sur la profession d’avocat et l’autre plus ouverte et personnelle sur un fait d’actualité qui nous a marqués.

Les deux épreuves se jouent ensuite sur une journée parmi les 12 étudiants sélectionnés. La matinée, il faut résoudre un cas pratique en binôme. Il faut montrer au jury qu’on maîtrise les aspects juridiques et techniques et que l’on comprend les enjeux économiques sous-jacents. Cet exercice et les questions du jury testent notre capacité à présenter un raisonnement clair et à réagir rapidement. L’après-midi, 6 étudiants passent un entretien de 30 minutes avec le jury qui est composé d’associés de Freshfields, de clients du cabinet et de professeurs d’université (cette année, étaient présents Pierre Dévolvé et Nicolas Molfessis). L’entretien porte principalement sur les centres d’intérêts des candidats. Le jury est très bienveillant et l’entretien a été sympathique. Même si certaines questions ont pu être déstabilisantes, il faut rester soi-même. Le soir, les résultats sont annoncés et trois étudiants sont récompensés.

La journée est très bien organisée et permet aux 12 candidats de faire connaissance, de découvrir le cabinet Freshfields, notamment en rencontrant des avocats des différentes équipes, et surtout de passer un très bon moment !

 

Quel type de question t’a été posé?

Des questions techniques bien sûr (notamment en droit administratif de la part du Professeur Dévolvé…), mais surtout des questions sur mon parcours, mes goûts et mes aspirations. Nous avons ainsi passé plusieurs minutes à discuter de mon prochain voyage sur la route la soie, ce qui a largement contribué à détendre l’atmosphère ! Il faut savoir réagir vite, car les intervenants passent d’un sujet à un autre (et d’une langue à une autre) sans transition.

 

Selon toi, qu’est-ce qui dans ton profil a plu au jury?

Je pense que la cohérence de mon cursus est un atout. J’ai eu la chance de savoir dès le départ ce que je voulais faire et j’ai maintenu le cap. En même temps, ces choix ne m’ont pas permis de partir longtemps à l’étranger ou de découvrir d’autres matières, par exemple en école de commerce, ce qui est dommage. J’ai donc du montrer par d’autres moyens que je suis quand même ouvert d’esprit et équilibré !

 

En gagnant le concours, tu as l’opportunité de bénéficier d’un stage ou d’une collaboration dans ce prestigieux cabinet. Qu’envisages-tu de faire?

La récompense du prix est une offre de collaboration, dans mon cas dans l’équipe contentieux. C’est très précieux, surtout dans ce domaine où les places sont chères. Je n’ai pas encore donné ma réponse. Je rencontre prochainement les avocats de l’équipe que je n’ai pas encore vus. Le cabinet Freshfields a une excellente réputation, notamment en contentieux.

 

Pour en savoir davantage sur le concours du Meilleur Etudiant Juriste d’affaires => C’est par ici

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

sms0h

Deux mois pour réussir l’examen du CRFPA : conseils d’experts

Le compte à rebours des révisions de l’examen du CRFPA a déjà commencé. Le stress ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *