Accueil > Brèves > Droit des Personnes et de la famille : Bonnemaison, bon médecin ?

Droit des Personnes et de la famille : Bonnemaison, bon médecin ?

Le procès aura duré au total onze jours. Autant de jours pour délibérer le 25 juin sur une affaire délicate soulevant la question sur les limites entre accompagnement à la fin de vie et euthanasie. Le médecin avait été mis en cause pour l’empoisonnement ayant entrainé la mort de sept patients en fin de vie. Pour avoir

L’avocat général a requis cinq ans avec sursis à son encontre. Après environ trois heures de délibération, la cour d’assises des Pyrenées-Atlantiques a prononcé son acquittement.

Les divergences de point de vue, sur la question de l’euthanasie, sont on ne peut plus importantes. Cette décision aura un grand retentissement. Il faut dores et déjà envisager toute l’ampleur de ses conséquences.

Au regard de l’affaire Lambert, faut-il déjà conclure que le choix du médecin est de la plus haute importance ?

Ambre de Vomécourt

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

Legal-trust-fund

Droit pénal : Application de la loi dans le temps

L’article 112-1 du Code pénal, d’ordre public semble clair et pourtant ! Le 22 février 2017 ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *