Droit des Biens : Les animaux sauvages sont avant tout des animaux

Aussi vraisemblable que cela puisse paraître, les animaux sauvages ne disposaient pas de la même protection que les animaux domestiques, en captivité ou même apprivoisés. C’est un amendement voté par les députés le mardi 24 Juin qui vient envisager une peine pour les actes de cruauté commis envers les animaux sauvages.  Ce vote semble conforme au souhait de faire évoluer le statut de l’animal domestique et rétablir une inégalité existant entre deux animaux.

Ambre de Vomécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *