Financer ses études de droit

Comment financer ses études de droit ?

Comme l’ensemble des filières d’études supérieures, les études de droit ont un coût, et en tant qu’étudiant, vous cherchez souvent comment  financer vos études. Frais d’inscriptions à l’Université, prix d’un changement de région, d’un premier loyer, frais de vie courante, vous nécessitez parfois un coup de pouce, et diverses aides financières peuvent être sollicitées.

Les bourses et aides

La bourse sur critères sociaux est une aide financière pour les moins de 28 ans suivant une formation habilitée, attribuée selon les revenus du foyer fiscal, du nombre d’enfants à charge, de l’éloignement du lieu d’études. Le montant varie de l’exonération des droits d’inscription et de sécurité sociale à 5500 € répartis sur 10 mois. Un simulateur de bourse est à votre disposition sur le site du CNOUS.

– Le fonds national d’aide d’urgence (FNAU) attribué par le directeur du Crous assisté d’une commission, permet d’apporter une aide financière rapide aux étudiants rencontrant de graves difficultés, notamment une rupture familiale. Il peut aider les étudiants traversant une situation délicate temporaire, au maximum 1000€ sur l’année, il faudra pour cela rencontrer une assistante sociale. S’ajoute également l’aide aux jeunes en situation d’autonomie avérée (allocation de 4000€ à 5500€ pour les étudiants subvenant eux-mêmes à leurs besoins).

Le logement (CAF/CNOUS/REGIONS)

 

Les logements en résidences universitaires gérés par le CROUS sont attribués selon les mêmes critères que l’obtention d’une bourse. Le prix moyen pour un T1 est de 400€/mois. Le site Lokaviz.fr référence ces résidences, ainsi que des logements chez les propriétaires certifiés par le Crous.
Enfin le loca-pass est une avance vous permettant de financer votre dépôt de garanti, votre caution locative.

Toutes ces demandes d’aide financière font l’objet d’un dossier social étudiant (DSE), constitué sur le site internet du CROUS de votre académie, impérativement entre le 15 janvier et le 30 avril précédant votre rentrée. Soyez donc rigoureux dans vos demandes ! (plus d’infos sur cnous.fr)

– Vous pouvez également bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL) et de l’allocation logement à caractère social (ALS). Ces deux aides sont attribuées par la caisse des allocations familiales (CAF) sur des critères sociaux tels que les ressources et la situation familiale, la nature du logement.

Les prêts et aides

Un système de prêts bancaires garantis par l’Etat a été ouvert pour tous les étudiants ; il concerne actuellement la Société générale, le Crédit Mutuel, le CIC et les Caisses d’épargne (plus d’infos sur : etudiant.gouv.fr).

Financer sa mobilité

Les programmes Erasmus et Leonardo sont les principaux moyens pour étudier en Europe, selon les accords conclus avec votre établissement. Dans ce cadre, vous pouvez bénéficier d’une allocation entre 100 et 200€ par mois ; variant selon les établissements et la destination (plus d’infos sur ce site).

L’aide à la mobilité internationale est une aide complémentaire à la bourse sur critères sociaux, une mensualité s’élevant à 400€. La durée du séjour aidé de l’étudiant à l’étranger ne peut être inférieure à deux mois ni supérieure à neuf mois consécutifs.

Les aides régionales peuvent s’ajouter à ces aides à la mobilité, et atteignent parfois 300€/mois.

Vous voilà bien armés, désormais vous n’avez plus qu’à vous soucier de la région de votre Master ou du prochain pays que vous visiterez dans le cadre de vos études. Pour toute question, n’hésitez pas à contacter les membres de l’UNEDESEP (Union Nationale des Etudiants en Droit, AES, Gestion, Sciences économiques, Politiques et sociales) qui se rendront toujours disponibles pour vous éclairer.

Bon courage à tous.

Lauren DELATTRE,

Vice-présidente de l’UNEDESEP

vice-presidence@unedesep.fr

 

Dans le cas où les bourses ne peuvent vous être attribuées ou pour compléter celles-ci, il est probable que vous soyez obligés de trouver un travail. A ce tire, sachez qu’un petit contrat ne vous pénalisera pas forcément dans vos études mais il est vrai que cela demandera une organisation rigoureuse. De plus, vous pourrez généralement bénéficier d’un emploi du temps aménagé – notamment pour vos TD – donc n’hésitez pas à aller en parler avec l’administration de votre université. Enfin, les grandes chaines de restauration rapide ne sont pas les seules à embaucher des étudiants alors ouvrez bien les yeux pendant vos recherches. L’université offre elle-même de nombreux postes aux étudiants donc renseignez vous auprès d’eux car vous pourrez peut-être décrocher un poste à la BU ou même au sein de l’administration ce qui est nettement plus agréable. Renseignez vous également auprès du tribunal le plus proche qui offre régulièrement des mi-temps d’assistants de justice. Une bonne façon de démarrer sa vie de juriste avant tout le monde!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.