Les prix prédateurs – Elsa THAUVIN

 


 

Accès au mémoire

 


 

John Rockefeller disait « seul un concurrent mort n’est pas dangereux »1. Cette phrase révèle toute l’ambigüité de la question des prix prédateurs. La concurrence entre entreprises peut aboutir à l’éviction d’un ou plusieurs concurrents par une firme plus efficace. Si cette affirmation ne suscite pas de problèmes à première vue, il convient de s’interroger sur les politiques de prix bas. Celles-ci sont-elles nécessairement anticoncurrentielles ?


Elsa THAUVIN

 

Master 2 Droit Européen des Affaires

Université Paris II Panthéon Assas

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.