Accueil > Conseils et orientation > Rencontre avec Michel Ozanian, directeur juridique d’ALE (Alcatel-Lucent Enterprise) France

Rencontre avec Michel Ozanian, directeur juridique d’ALE (Alcatel-Lucent Enterprise) France

Rencontre avec Michel Ozanian, directeur juridique d’ALE (Alcatel-Lucent Enterprise) France

Le métier de juriste d’entreprise est très convoité. Néanmoins les étudiants ne savent pas toujours ce que représente cette profession. Rencontre avec Michel Ozanian, directeur juridique d’ALE (Alcatel-Lucent Enterprise) France.

Quel est votre parcours académique ?

J’ai commencé mes études à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas avec la certitude de vouloir faire du droit. J’ai fait tout mon parcours dans cette université. En parallèle de mon troisième cycle, j’ai souhaité intégrer l’Institut de Droit des Affaires. À la différence de l’enseignement théorique qui était proposé  par l’université, l’Institut de Droit des Affaires offrait un enseignement orienté vers la pratique en faisant intervenir des praticiens (commissaire aux comptes, experts comptables, inspecteurs des impôts, magistrats et avocats). Cela m’a permis de comprendre le rôle d’un juriste dans un environnement professionnel. 

Comment êtes-vous devenu directeur juridique ?

J’ai intégré par la suite le groupe Pechiney, un des fleurons de l’industrie française. J’ai choisi cette entreprise car elle avait une direction juridique extrêmement bien positionnée dans l’organisation. J’y ai passé presque dix ans. Puis j’ai souhaité me diriger vers les nouvelles technologies et j’ai intégré Alcatel pour assurer la supervision juridique de ses activités Terminaux Mobiles.

Un étudiant qui souhaite devenir directeur juridique doit-il être titulaire du CAPA ? 

Ce n’est pas obligatoire mais c’est effectivement recommandé. Personnellement, je pense que ce n’est absolument pas nécessaire. Je reçois beaucoup de sollicitations d’anciens avocats pour intégrer des postes de juristes d’entreprise. Je les regarde mais souvent je les écarte car je crois que le monde de l’entreprise reste très différent des cabinets, même si, sur le fond, il y a un travail qui est le même ou presque. 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent devenir directeur juridique ? 

Avant de vouloir devenir directeur juridique, il faut avoir envie de venir travailler dans une entreprise en tant que juriste et avoir le goût du management. Il ne faut pas chercher à devenir directeur juridique pour avoir un titre, une place dans un organigramme. C’est l’erreur qui est souvent commise. Être directeur juridique, c’est avoir un positionnement dans l’équipe de direction mais c’est aussi savoir encadrer une équipe. 

Propos recueillis par Charlotte Krief  

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

ça peut vous intéresser

Santé

La mise en œuvre du maintien des prestations complémentaires de prévoyance, pour le salarié, en cas de résiliation par l’assureur du contrat de prévoyance

Par un arrêt du 30 juin 2016[1], la deuxième chambre civile de la Cour de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *