Présentation de la spécialité Droit fiscal

Stéphane Baller associé d’EY Société d’Avocats travaille depuis dix ans sur un programme destiné à faciliter l’employabilité des étudiants en droit largement diffusé. Il a aussi créé il y a 3 ans l’Observatoire des Formations Juridiques & Fiscales réalisé maintenant en partenariat avec la Clinique Juridique Paris Saclay dont il dirige le laboratoire « Intelligence marché et innovation pédagogique ». Il est enseignant à Paris Dauphine, à Paris Assas et à la Grande Ecole du Droit de Paris Sud et siège au conseil d’administration de la Faculté de Droit de Créteil et de l’Institut de Droit des Affaires de Paris 2 Assas.

Si tous les jours est annoncé le grand soir de la fiscalité, les Etats sont tellement « shootés » aux déficits et les politiques si politiques que la tolérance à l’impôt citoyen n’entrainera pas la fin des discussions avec les Administrations ou la compétitivité fiscale. Par contre le métier de fiscaliste bouge pour se démultiplier, aussi bien en cabinet qu’en entreprise, avec de véritables perspectives d’évolutions : quelques savoir-faire et savoir être d’actualité à trouver dans vos formations de rêve :

• De la pratique d’abord et des stages pour développer vos savoir-faire en privilégiant les formations avec 4 mois de stage la période observée du meilleur apprentissage

• Du contentieux et même du pénal car de plus en plus l’agressivité des contrôles peut entrainer des dispositifs de défense qui se transforment

• De la culture économique et sociale pour prédire l’évolution des dispositifs fiscaux qui rationnellement devraient découler de choix de société, de politique, de finances publiques et d’accords de politique internationale

• De l’éducation financière car même pour les entités non cotées tout se fini par des états financiers revus par un banquier ; tout doit se budgéter et se mesurer en cash dans l’entreprise performante

Avec la fiscalité vous entrez dans une nouvelle dimension managériale de l’entreprise qui pourrait vous connecter différemment demain !

Thibaut MASSART

Professeur à l’Université Paris-Dauphine

Directeur scientifique du Lexbase édition Fiscale

La fiscalité est une discipline certes exigeante, mais qui offre de nombreuses perspectives d’évolution professionnelles. Pour devenir un parfait fiscaliste, il faut bien entendu maîtriser l’ensemble des règles fiscales. Mais la fiscalité étant une matière de superposition, il est également indispensable de connaître les règles essentielles du droit civil et du droit des affaires. Des compétences solides en gestion et en comptabilité sont aussi nécessaires, sans compter une aisance en anglais. Le fiscaliste doit être à la fois rigoureux et pragmatique, un technicien du droit et un concepteur de solutions nouvelles. Discipline contraignante, le droit fiscal n’attire que les étudiants les plus motivés qui découvrent de multiples opportunités professionnelles. Il existe diverses spécialisations, en fiscalité interne ou en fiscalité internationale, en conseil ou en contentieux. Il est possible de rejoindre la profession d’avocat ou de devenir salarié dans une direction fiscale d’une grande entreprise. Alors que la plupart des métiers juridiques sont atteints par la crise, la fiscalité connaît au contraire une forte attractivité, soutenue par l’augmentation constante de la pression fiscale.

Capture

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.