Présentation de la spécialité Droit privé

Sonia Ben Mansour

Avocate spécialisée en droit de la famille,

Doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Le droit privé recouvre l’ensemble des règles qui gouvernent les rapports des particuliers entre eux ou avec les collectivités privées telles que les sociétés. Le master Droit privé permet à l’étudiant d’acquérir une formation forte en droit civil et en droit des affaires tant en droit interne qu’en droit européen et international. Généralement, ce master est axé sur le droit des obligations pour assurer à l’étudiant une étude détaillée de cette discipline juridique fondamentale à la base de tout le droit économique et représentant l’assise conceptuelle de toutes les autres branches du droit. Spécifiquement, ce master permet à l’étudiant d’acquérir une spécialisation plus poussée dans des matières de droit privé autres que le droit civil telles que le droit du travail ou le droit international privé. L’étudiant pourra étudier les différentes matières de droit privé lui permettant aussi de découvrir ses affinités avec telle ou telle autre matière de droit privé. A titre personnel, le choix d’un master 1 Droit privé m’a permis de conforter mon choix de spécialité, le droit des personnes et de la famille. Cette formation facilite la préparation d’examens ou de concours pour accéder aux métiers de magistrat, d’avocat ou de notaire par exemple car l’étudiant devra majoritairement composer des épreuves de droit privé dans ce type d’examens/concours. Ainsi, le master Droit privé ouvre de belles et nombreuses perspectives professionnelles que l’étudiant devra exploiter.

Anne-Valérie Le Fur

Professeur de Droit privé à l’Université de Versailles Saint-Quentin,

Directrice du Master 2 Carrières judiciaires

Les masters « Droit privé général » présentent plusieurs intérêts :

– Ils sont indispensables aux étudiants qui se destinent aux examens et au concours (CRFPA, ENM…). En offrant une formation généraliste en droit privé, ces masters sont formatés pour répondre aux prérequis conseillés. Ils permettent d’approfondir les connaissances mais également les méthodes, indispensables en droit des obligations, en droit des biens, en droit des personnes et de la famille…

– Ils sont indispensables aux étudiants qui souhaitent s’orienter vers la recherche et l’enseignement ; ils ouvrent ainsi la voie vers une thèse de doctorat en droit privé.

– Ils permettent aux étudiants de conserver une formation généraliste et de rayonner dans n’importe quel domaine du droit privé avant de se spécialiser ensuite, sans difficulté. Ils autorisent également le changement d’orientation professionnelle dès lors qu’ils n’enferment pas dans une spécialisation.

– Ils permettent d’acquérir et d’approfondir les fondamentaux du droit privé, indispensables pour comprendre et maîtriser toute spécialisation en droit. Cette formation est généralement le gage d’une rigueur juridique appréciée dans les milieux professionnels.

La plupart des masters de droit privé général combinent des enseignements théoriques et pratiques, l’existence d’une formation généraliste ne signifiant pas uniquement « enseignements purement théoriques ». A l’issue de ces masters, les étudiants sont capables d’affronter les épreuves spécifiques des concours et examens en vue d’une carrière judiciaires, de maîtriser l’accès aux sources du droit privé, de maîtriser la qualification et l’interprétation juridiques, d’analyser les cas dans tout domaine du droit privé, de maîtriser les techniques de rédaction de rapports, enquêtes, synthèses…

 

Capture

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.