Top 9 des questions avant d’entamer des études en droit

IMG_7876Vous souhaitez commencer des études de droit ? Carrières-Juridiques.com vous aide à vous poser les bonnes questions….

1-   Pourquoi est-ce important pour moi de faire du droit ?

Si vous choisissez les études de droit et non les études de psychologie ou de sciences c’est bien pour une raison, à vous de déterminer laquelle. Choisir le droit peut se faire en raison de sa rigueur, de sa logique, d’apporter des solutions, de défendre une cause ou bien d’autres encore. Vous devez également être capable de savoir ce que ces études vont vous apporter sur un plan professionnel et personnel :développer son esprit de synthèse, son autonomie, sa mémoire, d’adaptation.

Savoir en quoi est-ce important pour vous peut se traduire par une autre question, peut être plus simple pour y répondre qui est « qu’est-ce qui m’enthousiasme dans ces études ? ». Les réponses peuvent bien évidemment variées comme connaître le droit de la famille pour l’un et pour résoudre des problèmes pour l’autre.

2-   Quel est le bac le plus adapté pour la fac de droit ?
Les bacs généraux sont les mieux placés. Le bac ES (économique et social) reste le meilleur pour sa diversité, mais le bac L peut avoir comme atout une facilité pour les dissertations juridiques, le bac S quant à lui peut être un atout pour sa complexité et donc avoir des facilités pour cerner le raisonnement juridique. Les bacs technologiques sont moins bien vus, on vous dira de vous accrocher si c’est le cas, car on est simplement moins préparé que si l’on ressort d’un bac général, mais la principale qualité reste la motivation et ça peu importe le bac que vous aviez fait !

3-   Ai-je les qualités nécessaires pour réussir des études de droit ?

Les études de droit demandent plusieurs qualités pour réussir correctement. En effet, il ne s’agit plus du lycée où l’on est encadré mais un milieu très libre où l’autonomie est l’une des premières qualités appréciées. Le principe de la fac est bien entendu que l’on ne nous sommes pas obligés d’aller aux cours magistraux, uniquement aux TD, ce qui peut pousser les étudiants à ne faire que le strict minimum, ne pas assez s’intéresser aux études et échouer. De l’organisation, un travail régulier et surtout une bonne logique sont primordiaux. D’autres qualités comme un bon esprit de synthèse, une bonne méthodologie et une bonne rédaction sont également importantes.

4-   Ai-je un projet professionnel bien défini ?

Avoir un projet professionnel bien défini permet de garder sa motivation tout au long des études. En effet, il sera plus motivant pour un étudiant qui veut devenir juge des enfants d’aller aux cours et participer aux travaux dirigés que pour un étudiant qui est en droit par défaut car ne sait pas encore ce qu’il veut faire plus tard. Ainsi, en se demandant : « pourquoi je me lève chaque jour pour aller en cours de droit ? » et qu’on a une réponse certaine et sans équivoque alors il n’y a aucune raison de ne pas réussir. Si vous avez déjà une idée d’un métier en tête vous pouvez faire des stages pendant les vacances pour voir si l’image que vous vous faite du métier correspond bien à celle que vous vous faisiez. Si cependant vous n’avez pas encore de métier bien défini vous pouvez tout de même voir si vous êtes plutôt attiré par le droit privé ou droit public pour s’orienter ensuite vers un master spécialisé. Enfin, les études de droit sont une excellente initiative pour passer des concours.

5-   Me suis-je bien renseigné sur la façon dont le droit est enseigné ?

L’université est novatrice par rapport au lycée où plusieurs points diffèrent. Le premier concerne les cours magistraux avec les amphis parfois avec plus de 300 étudiants et un professeur qui fait son cours où il faut savoir garder sa concentration et prendre en note ce qu’il dit malgré parfois une certaine rapidité. Le deuxième point concerne les travaux dirigés, en droit il faut souvent préparer une plaquette avec en moyenne 10 fiches d’arrêts à faire et un exercice juridique (dissertation, commentaire d’arrêt, cas pratique). La préparation d’une plaquette de TD demande beaucoup de temps et de travail mais qui est la clé pour réussir efficacement. Le troisième point concerne les matières enseignées, il faut se renseigner sur le programme avant de s’inscrire. Si par exemple, plus de la moitié des matières ne vous intéresse pas d’avance, il faut alors envisager probablement autre chose.

 6-   Suis-je prêt(e) pour des études longues ?

Les études de droit exigeant une certaine qualité : la patience. En effet, depuis la réforme LMD (licence, master, doctorat) les études de droit demandent souvent 5 ans d’études, contrairement à un BTS qui se fait en 2 ans avant la vie professionnelle. La licence de droit est rarement suffisante pour trouver du travail directement et les entreprises exigent de plus en plus un master pour embaucher.

La raison de ces longues études se fait par l’ensemble que recouvre le droit puisque le droit se retrouve dans énormément de situation : droit immobilier, droit social, droit de l’environnement, droit de la famille, droit constitutionnel et des dizaines d’autres matières.

 7-   Droit rime-t-il forcément avec métier d’avocat ?

Un apriori ici encore une fois. Souvent quand on répond que l’on fait du droit, on nous demande « tu veux faire avocat(e) ? » et ce n’est qu’une possibilité parmi plein d’autres pourtant ! Le droit est parmi l’une des formations où il existe le plus de portes ouvertes ! Vous pouvez aussi bien bosser dans les ressources humaines, dans la police, dans la douane, dans le droit humanitaire, dans le droit social, dans des cabinets de juristes, dans les entreprises, en banque, en assurance, milieu hospitalier, journaliste et bien sur les plus connu comme procureur, greffier..etc

 8-   Doit-on apprendre les articles des codes par coeur ? 

La réponse est simple : NON.  Sachez qu’en examen,le code civil est autorisé, en effet, ça ne servirait à rien d’apprendre des articles par coeur, quel intérêt ??  Il n’y a qu’à l’examen de droit constitutionnel où la constitution n’est pas toléré MAIS il n’y a que 89 articles, et on en étudie la plupart à fond pendant les cours, ce sont des petits articles très simple à retenir, vous les saurez sans même vous efforcer de les apprendre à force de les revoir en cours et TDs mais pas tous, seul une vingtaine.

 9-   Une licence suffit-t-elle pour trouver un métier ?

Avant peut être, beaucoup moins maintenant ! Une licence se prépare en 3 ans depuis la réforme LMD (licence, masters, doctorat) qui remplace le DEUG qui se préparait en 2 ans. Il est comme partout de plus en plus difficile de trouver du travail si on ne fait pas notre maximum, et la concurrence s’accroit de plus en plus, et plus particulièrement dans le droit c’est peut être un domaine vaste mais qui demande beaucoup de savoir et de rigueur. Il est donc préférable de poursuivre avec un master car avec juste une licence pour n’obtiendrez rien de satisfaisant et vous aurez beaucoup de mal à trouver quelque chose.

Via carrières juridiques &  droitettravail*

cj

3 comments

  1. Le code n’est pas autorisé à Aix!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Le Droit public exige-t-il forcément plus de motivation que le Droit privé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *