« Chaque soir, je révisais mes cours, les mettais en forme et préparais mes TD »

Beaucoup de travail personnel, de devoirs à rendre mais aussi de temps de respiration pour tenir le rythme : Arthur Réau, étudiant en M1 de droit privé à l’université de Clermont-Auvergne, revient pour nous sur la gestion de sa première année de droit en fac.

Comment s’est passée votre première année de droit ?

Quand je suis arrivé à l’université de Clermont-Auvergne, je ne connaissais presque personne. J’avais emménagé seul. Au début, j’ai rencontré des difficultés avec la prise de notes en amphi. Le décalage a été surprenant. Il faut apprendre à maîtriser l’exercice. Le taux d’échec en L1 étant important, il faut s’accrocher et ne pas se décourager notamment par les premières mauvaises notes.

Quelle fut la différence entre la charge de travail au lycée et celle de la faculté ?

L’université requiert une grande autonomie et un travail personnel conséquent. Les exercices de recherche et d’appropriation du vocabulaire sont essentiels. Chaque soir, je révisais mes cours, les mettais en forme et préparais mes TD. J’ai eu 10,3/20 au premier semestre et 12,4 au second. Il y a un taux d’abandon important au premier semestre, il ne faut vraiment pas baisser les bras.

Comment avez-vous planifié votre emploi du temps ?

J’élaborais un planning contenant un temps pour assister aux CM et aux TD, un temps pour le travail personnel et une période pour des activités extra-universitaires (sports, sorties). Il peut être aussi opportun de regarder des vidéos YouTube sur le droit et de lire des ouvrages complémentaires pendant votre temps libre.

Comment se familiariser avec les cours de droit ?

Pour chaque matière et par jour, je consacrais quarante-cinq minutes pour relire le cours et quatre à cinq heures pour préparer mes TD. J’imprimais mon cours tapé sur l’ordinateur afin de l’annoter et me l’approprier. J’ai arrêté de ficher mes cours sur format bristol, contrairement à mes habitudes de lycéen, les cours de droit étant très denses.

Propos recueillis par Pauline Znaor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.