Dossier spécial – Que faire après des études de droit ?

ZOOM SUR LE CRFPA ET LA FONCTION PUBLIQUE

L’orientation, ça fait un paquet d’années qu’on nous en parle. D’ailleurs je me souviens qu’en 3ème, ma mère m’a gentiment demandé si je voulais exercer un « métier technique » ou aller au lycée. Je ne savais pas vraiment ce que ça voulait dire mais puisque je n’étais pas très habile de mes 10 doigts et que j’avais des bonnes notes on m’a dit d’aller au lycée. Et puis en un claquement de doigts je me retrouve face à cette plateforme redoutée de tous les lycéens : admission post-bac. Je ne savais pas vraiment mais j’avais bien l’intention de faire un métier utile et de combattre les injustices. C’est comme ça que je me suis retrouvée en fac de droit. Trois années de licence, ça parait laisser un temps suffisant pour décider de ce qu’on veut faire « quand on sera grand ». Pourtant, ce n’est pas réellement comme ça que cela se passe. A ce moment-là on se torture déjà bien assez avec le choix d’une spécialité. Seuls quelques élus ont LA révélation qui leur fera prendre une direction de carrière bien déterminée. C’est pour vous aider à y voir un peu plus clair, que l’équipe de rédaction du Petit Juriste est partie à la recherche de ceux qui ont fait le choix de passer ces examens et concours afin qu’ils vous livrent leur expérience et surtout leurs conseils.

 

AVOCAT SINON RIEN

Pour bon nombre d’étudiants en droit, l’examen du CRFPA reste le point ultime de la formation d’un juriste. En effet, nombreux sont les étudiants à s’être inscrits en faculté de droit pour pouvoir un jour porter la robe. Que l’on souhaite être avocat ou non, le CRFPA est pour beaucoup d’entre nous un moyen d’assurer ses arrières et de ne se fermer aucune porte. Une fois les dix-huit mois de l’école d’avocat passés (dont 6 à 12 mois de stage), l’élève-avocat prête serment et dans 98% des cas, démarre sa carrière en tant que collaborateur libéral.

 

DEVENIR FONCTIONNAIRE

Que l’on soit de nature privatiste ou publiciste, la diversité des concours de la fonction publique est telle qu’il est fort à parier que vous y trouverez votre intérêt. Dans notre dossier on a décidé de mettre en avant trois concours largement prisés par les étudiants en droit : Inspecteur des finances, Institut régional d’administration, magistrat. Il était difficile d’être exhaustif car des concours de la fonction publique il y a en a près de 250 ! Avec un marché de travail un peu bancal, la fonction publique rassure. En effet, en cas de sélection l’étudiant est intégré à une école spécialisée qui le formera directement à son futur poste. Poste qu’il décrochera automatiquement s’il a réussi le concours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.