Droit administratif : L'Etat condamné en référé pour non respect de la dignité humaine en prison

Par un jugement du 6 mai 2009, le Tribunal administratif de Rouen a estimé que le manquement de l’Administration pénitentiaire aux règles de salubrité et d’hygiène justifiait le versement d’une somme de 3000 euros à titre de provision à trois détenus séjournant dans des conditions “n’assurant pas le respect de la dignité inhérente à la personne humaine”. La taille des cellules, la disposition des toilettes à proximité des lieux de prise des repas ou encore l’absence de ventilation ont justifié la condamnation.

N’hésitez pas à consulter nos autres brèves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.