Droit constitutionnel – La corrida conforme à la Constitution

Par décision du 21 septembre 2012, le Conseil constitutionnel s’est prononcé, dans les
conditions prévues par l’article 61-1 de la Constitution, sur une Question Prioritaire de
Constitutionnalité soulevée par deux associations de protection des animaux relative à la
conformité de l’alinéa 7 de l’article 521-1 du Code pénal au regard du principe d’égalité
garanti par la Constitution. En effet, si cet article réprime les sévices graves et les actes
de cruauté envers les animaux, son alinéa 7 aménage une exception dans l’hypothèse où
une tradition locale et ininterrompue est établie. Les sages de la rue Montpensier ont alors
estimé qu’en procédant à une exonération limitée de la responsabilité pénale aux seuls cas
où il existe une tradition locale ininterrompue, le législateur n’a pas porté atteinte principe
constitutionnel d’égalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.