Droit de l'environnement – "QPC et charte de l'environnement : première censure du Conseil !"

Qu’il semble loin le temps où les commentateurs de la charte de l’environnement pensaient que celle-ci n’allait avoir qu’une valeur d’objectif à valeur constitutionnel (B. Mathieu par exemple)… Ce temps là n’est plus ! Le Conseil a d’abord posé dans sa décision OGM (2008-564 DC) que tous les articles de la charte de l’environnement ont valeur constitutionnelle ; ce qu’il confirma dans sa décision n° 2011-116 QPC. Et ce dont il se servit (en partie) dans sa décision n°2011-183/184 pour censurer le second alinéa de l’art. L. 511-2 du Code de l’environnement, ainsi que le paragraphe III de l’art. L. 512-7 de ce même code ; faute pour le législateur d’avoir prévu le principe de participation du public. Incompétence négative et article 7 de la Charte de 2005 ont donc été unis, pour le plus grand bonheur de l’association requérante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.