Droit Pénal International – "L'adultère au Mexique vers une reconnaissance ?"

Au Mexique, l’adultère était considéré comme un délit pouvant entrainer des peines de deux de prison ferme et, pendant une durée de 6ans, suppression des droits civiques pour celui se rendant coupable de cette infraction. Mais un tournant a été pris par le Sénat qui a voté, Jeudi 24 mars 2011, la suppression de ce délit dans le code pénal. Cette infraction délictuelle n’existera donc plus au Mexique. Par cette décision, il s’agirait d’enlever une disposition du code pénal qui a été considéré comme n’étant plus en phase avec la société actuelle. Cependant, l’adultère restera invocable pour prononcer le divorce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.