Jeunes juristes, misez sur le networking

Quel que soit votre projet professionnel, vous avez tout intérêt à vous familiariser avec le networking (on parle aussi de réseautage), consistant à créer des liens avec d’autres personnes et à les faire vivre afin de bénéficier au fil du temps d’un réseau de contacts étendu.

Quelle que soit leur profession future (avocat, notaire, juriste d’entreprise, etc.), les juristes doivent prendre conscience de l’importance du networking. Ses bénéfices sont multiples : trouver un emploi, conquérir de nouveaux clients, bénéficier de retours d’expérience, etc. Puisque la constitution de ce carnet d’adresses prend du temps, autant commencer jeune. Enfin, contrairement à certaines idées reçues, le réseautage n’est pas réservé à une élite. Il réclame surtout d’être ouvert aux autres et méthodique.

Ne négligez aucune piste

Essayez de garder contact avec les personnes que vous rencontrez a n qu’elles puissent se souvenir de vous au moment opportun. Vos anciens camarades et co-stagiaires constituent votre premier cercle. Vous ne savez pas ce que chacun va devenir. Qu’ils vous recommandent ou qu’ils vous fassent directement travailler, ils seront précieux à l’heure de développer votre clientèle. Certains d’entre eux ayant commencé leur carrière en tant qu’avocats deviendront par exemple peut-être juristes d’entreprises, autrement dit des clients potentiels. Il leur sera bien plus facile de se souvenir de vous si vous maintenez des liens, même lointains. Il est tout aussi crucial de garder contact avec les professionnels rencontrés lors de vos stages et premiers emplois. Ceux-ci pourraient un jour penser à vous lorsqu’une opportunité de recrutement se présentera.

Il faut donner pour recevoir. Qu’il s’agisse de fournir une information ou de dépanner un ancien collègue en lui résumant un point de droit par exemple, ne laissez pas passer une occasion d’être utile. Restez toutefois prudent lorsque vous donnez un nom : une recommandation vous engage. Apprenez à la doser. Et inversement, soyez digne de la con ance que l’on vous accorde. Montrez-vous patient : les renvois d’ascenseur viendront souvent quand vous ne vous vous y attendrez pas, parfois même à l’initiative de personnes sur lesquelles vous ne comptiez pas.

Prenez les bonnes habitudes

Pour beaucoup, le réseautage est nécessairement synonyme de mondanités. C’est faux. En tant que jeune professionnel, il existe des moyens peu chronophages et peu coûteux de réseauter. Commencez par lister les personnes que vous connaissez sur un tableur informatique sauvegardé régulièrement. Vous vous rendrez vite compte que, malgré votre jeune âge, vous disposez déjà d’un petit réseau. Ajoutez-y toute nouvelle personne rencontrée au gré de votre expérience professionnelle : confrères, fournisseurs, etc. Votre carnet d’adresses s’étoffera rapidement.

Tout aussi méthodiquement, envoyez des demandes de connexion sur les réseaux sociaux professionnels (Viadeo, LinkedIn, etc.) aux personnes que vous connaissez ainsi qu’à celles que vous venez de rencontrer. Cela vous permettra de suivre leur parcours tout comme elles pourront suivre le vôtre. Grâce à ces réseaux, vous découvrirez parfois que vous avez un contact en commun avec le recruteur auprès de qui vous avez rendez-vous. Voilà une occasion d’acquérir de l’information avant l’entretien.

Envoyez en vos vœux de fin d’année à vos contacts. C’est un excellent prétexte pour donner de vos nouvelles qui sera toujours apprécié et leur permettra de se souvenir de vous. L’expérience montre que le hasard fait souvent bien les choses.

Maxime Maeght,

Responsable du développement du cabinet d’avocats Alerion et auteur du Guide du networking pour développer votre clientèle – A l’usage des professions du conseil (Ed. Eyrolles)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.