L’abus de droit fiscal

Un communiqué de presse en date du 19 janvier (n° 568) émanant du ministère de l’Action et des Comptes publics se veut rassurant. La nouvelle définition d’abus de droit fiscal n’a pas vocation à remettre en cause les démembrements de propriété. Par conséquent, il est toujours possible de procéder à une transmission anticipée de son patrimoine en se réservant l’usufruit d’un bien. Il est même rappelé que le contraire ne s’inscrirait pas dans l’esprit de la loi. En effet, la loi fiscale « encourage les transmissions anticipées de patrimoine entre générations ». Désormais, il convient de s’interroger sur la portée et la valeur d’un communiqué de presse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.