Aurore, avocate collaboratrice : « Nous ne sommes pas livrés à nous-mêmes »

 Aurore Souverain, avocate collaboratrice de 31 ans chez De Gaulle Fleurance & Associés, revient pour nous sur son recrutement au sein du grand cabinet et nous décrit les diverses missions qu’elle exerce maintenant depuis deux ans.

Comment s’est déroulé votre entretien de recrutement ?

« Je ne pouvais pas mieux espérer ! Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. J’avais en face de moi deux associés en droit immobilier. J’appréhendais qu’ils me posent des questions trop techniques auxquelles je n’aurais pas pu répondre, car davantage spécialisée en droit des affaires dans le cadre de mon cursus universitaire. Et difficulté supplémentaire, la moitié de l’entretien s’est passé en anglais. Finalement, j’ai su faire valoir mes deux stages dans le secteur de l’immobilier en Australie et en France. Ainsi, il s’agissait pour moi de démontrer que le manque d’expérience dans les domaines spécifiques sur lesquels j’étais interrogée pouvait être compensé par les bases solides que j’avais acquises par ailleurs. Le lendemain, on m’a en effet appelée pour me dire que je pouvais venir signer mon contrat ! »

Vous souvenez-vous de vos premières semaines d’intégration ?

« Dès mon arrivée, on m’a attribuée un parrain qui avait le même âge que moi et qui m’a expliqué notamment comment fonctionnait le cabinet. Ce système de tutorat rassure. Nous ne sommes pas livrés à nous-mêmes. De Gaulle Fleurance & Associés propose aussi de nombreuses activités de team building dont des événements de convivialité et/ou sportifs qui renforcent la cohésion des équipes. Je me suis donc très vite intégrée. J’ai particulièrement apprécié cette écoute constante des collaborateurs et associés. »

Dans quels domaines intervenez-vous aujourd’hui ?

« Principalement en droit immobilier, en conseil comme en contentieux. J’accompagne des entreprises dans le cadre de financement et refinancement de projets immobiliers notamment dans le secteur des énergies renouvelables (centrales photovoltaïques, parcs éoliens, unités de méthanisation…). J’ai également des dossiers en droit de la construction, baux commerciaux et copropriété. J’élargis ainsi mon champ de compétences. »

Comment se passe votre collaboration avec les associés ?

« Je découvre progressivement l’autonomie. Pour autant, je fais des points réguliers avec les associés et je les mets en copie de tous mes échanges de mails avec les clients. Je vais en rendez-vous avec eux. Ils commencent à me demander de m’impliquer davantage. J’ai besoin de ce suivi. Je suis ici pour apprendre et trouver ma place dans le flux d’affaires du cabinet. »

Quelles sont les principales qualités pour être un bon collaborateur chez De Gaulle Fleurance & Associés

« Il faut faire preuve de motivation, de curiosité, avoir l’esprit d’équipe et l’envie d’apprendre et surtout de progresser et encore une fois ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort mais d’élargir ses compétences. »

Propos recueillis par Séverine Tavennec

 

 Le parcours d’Aurore

2012 Elle obtient son M2 en contentieux des affaires (Université Paris I Panthéon-Sorbonne en partenariat avec l’ESCP Europe).

2014 Elle suit le English for Law Program de l’Université New South Wales de Sydney et fait un stage au sein du département immobilier du cabinet Eakin McCaffery Cox à Sydney.

2016 Elle est membre du barreau de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *