« Le droit immobilier est une matière qui dépasse le clivage droit public/droit privé »

Après une double licence droit privé/sciences politiques à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Fahima Mohamad a intégré une alternance dans le cadre du Master 2 Droit immobilier et de la construction de l’Université Paris II Panthéon-Assas. Elle revient pour nous sur son parcours atypique et riche d’expériences.

 

La philosophie de vie de Fahima est simple : comprendre le monde qui nous entoure, et participer à son élaboration, tout en en retirant un enrichissement personnel. Le droit, c’est un peu un choix naturel. « Pour moi, ce choix résulte d’une image idéaliste que je me faisais de la justice ». Avant d’entrer à l’Université, elle hésitait à suivre des cours d’architecture, pour vivre une autre de ses passions. Cependant, poussée par sa volonté de participer à la construction de nos droits, elle a privilégié le premier choix.

« Mes rencontres avec les autres m’ont beaucoup apporté sur le plan personnel, et culturel »

Mais pour elle, pas question de faire un cursus classique. Après un stage auprès d’une avocate spécialisée en droits d’asile, du travail et de la famille, cette jeune femme dynamique a réalisé un semestre au Michigan. Plus qu’une autonomie, un apport linguistique, et une maturité, cette expérience à l’étranger lui a surtout permis de se doter d’une certaine indépendance. « Mes rencontres avec les autres m’ont beaucoup apporté sur le plan personnel, et culturel ».

Dans sa quête d’épanouissement, elle a réalisé son Master 1 droit des affaires internationales au Vietnam, où elle a effectué un stage de quatre mois au sein d’un cabinet de droit des affaires internationales. Comme ce pays fait partie de l’ASEAN, région connue pour ses investissements immobiliers, elle y a traité beaucoup de dossiers relatifs à ce sujet. Par ailleurs, et sur le même thème, son master avait organisé un colloque au Cambodge. S’il y avait bien sûr l’obstacle de la langue, elle y a découvert une autre façon de travailler.

« Le droit immobilier est une matière qui dépasse le clivage droit public/droit privé »

Forte de cette expérience, ce que Fahima apprécie dans le droit immobilier est le fait que ce soit une matière transversale qui peut tout aussi bien traiter de l’expertise immobilière, que de l’urbanisme, du financement du logement ou encore de l’environnement durable. « Le droit immobilier est une matière qui dépasse le clivage droit public/droit privé ».

Dès lors, il lui semblait évident d’intégrer le Master 2 Droit immobilier et construction. Dans ce cadre, Fahima a rejoint l’étude Monceau Notaires, afin de se spécialiser en droit immobilier. Elle y rédige des projets d’actes, travaille sur des « data-room », et participe aux rendez-vous avec les clients.

« Une grande mobilisation est faite pour renforcer le dynamisme et la cohésion de notre groupe »

Ses projets en tête, Fahima est une jeune femme très aguerrie, qui jongle avec divers projets. Ainsi, elle est trésorière de l’association de son master, et a intégré le pôle communication. Le rôle de ce dernier est extrêmement important, surtout en période de crise sanitaire. « Une grande mobilisation est faite pour renforcer le dynamisme et la cohésion de notre groupe ». En effet, les étudiants se mobilisent sur les réseaux sociaux pour organiser des webinaires, ou encore pour rechercher des professionnels volontaires pour participer à des conférences.

« Je lui donne quelques conseils juridiques et je m’occupe de la communication sur les réseaux sociaux, ainsi que de sa promotion »

Grâce à cette expérience, elle peut aider au projet entrepreneurial de son frère, qui a créé une société visant à promouvoir les produits régionaux. Cette dernière présente, sous forme de box, des produits gastronomiques français. « Je lui donne quelques conseils juridiques et je m’occupe de la communication sur les réseaux sociaux, ainsi que de sa promotion »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.