Les premiers pas de jeunes professionnels : Jeune lieutenant de police

Eloïse Brasi, Lieutenant de Police au Commissariat d’Argenteuil, nous livre un témoignage de ses premiers pas…

 

Guide Formation : Quel niveau d’étude est nécessaire afin de parvenir eu métier de lieutenant de Police ?

Eloïse Brasi : Pour pouvoir accéder au concours de Lieutenant de Police une Licence III suffit et ce quel que soit le domaine. Néanmoins, au regard du nombre de places de plus en plus limitées et, de facto, du niveau des candidats de plus en plus élevé, il convient de privilégier au moins un an de préparation avant de tenter le concours. En effet, dans ma promotion, la 18ème, seule un élève était titulaire d’une licence. Pour la plupart, nous étions titulaire d’un Master II, voire d’un Doctorat. La réussite à ce concours est conditionnée par de solides connaissances, non seulement en droit mais aussi en culture générale,  ainsi qu’une méthodologie rigoureuse.

G. F. : en quoi consiste votre activité de lieutenant de Police au sein du Commissariat d’Argenteuil ?

E. B. : En tant que Lieutenant de Police, je dirige 180 fonctionnaires et plus particulièrement 40 d’entre eux constituants les unités d’appui dont fait partie la Brigade Anti Criminalité (BAC). Mon travail consiste en l’étude de la délinquance sur ma circonscription et, en fonction des résultats de mes analyses, à mettre en place des opérations ciblées afin de tenter d’endiguer ces phénomènes. J’oriente donc, quotidiennement, l’activité de mes fonctionnaires en fonction de l’actualité criminelle et/ou délictuelle mais, également, en fonction des instructions que je reçois moimême de ma hiérarchie. Je suis sur un poste éminent opérationnel et managériale qui suppose de savoir prendre des décisions en un temps très court et surtout de savoir faire en sorte qu’elles suscitent l’adhésion ou au moins l’acceptation des fonctionnaires qui devront l’exécuter.

G. F. : Quelles sont selon vous les qualités indispensables pour pouvoir exercer la fonction de lieutenant de Police ?

E. B. : Selon moi la qualité première d’un bon Officier de Police est l’humilité. De plus, pour pouvoir exercer ces fonctions, il faut être capable de discernement et être muni d’une intelligence pratique développée. Enfin, il convient d’exercer ces fonctions avec éthique et déontologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.