Droit immobilier : « Les candidats juristes doivent avoir une réelle appétence pour la finance »

MaisonBilletsDenis Burckel, responsable du master 2 management de l’immobilier à l’université de Paris-Dauphine, accueille des profils juristes qui ne doivent pas être fâchés avec les chiffres pour réussir ce cursus.

« Sur 350 candidats qui postulent à ce master, nous en sélectionnons 35 sur dossier et entretien. Parmi les heureux élus, près de 20 % sont issus d’un cursus purement juridique, en majorité d’un master 1 en droit de l’immobilier, de la construction ou de l’urbanisme. Ces derniers viennent ainsi compléter leur expertise immobilière pour accéder ensuite à des postes de management.

« Je leur conseille de bien préparer leur candidature »

Lors de la sélection de ces profils juristes et après l’étude de leur dossier, nous nous assurons lors de l’entretien oral, de leur appétence pour la finance. Il ne faut pas être fâché avec les chiffres pour suivre ce master. Je leur conseille donc de bien préparer leur candidature (dossier et entretien) car ils seront en concurrence notamment avec des étudiants d’un très bon niveau, issus d’un master finance. En choisissant ce cursus, ils arriveront assurément bien armés sur le marché de l’emploi immobilier.

« Les étudiants pourront prétendre à des postes en asset management »

L’objectif de cette formation dispensée en alternance (trois jours en entreprise et deux jours en cours à l’université) est de développer des capacités d’analyse financière, juridique, de gestion d’un projet immobilier mais aussi de comprendre les grandes évolutions de ce secteur et de repérer les leviers et risques essentiels d’un actif ou d’un projet. Nous formons ainsi des étudiants « tout terrain » qui pourront prétendre à des postes en asset management, promotion, transaction-conseil, expertise. »

Propos recueillis par Séverine Tavennec

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.